Christina Dalcher nous offre avec Vox, paru aux Éditions Robert LAFFONT un roman dystopique glaçant qui rend hommage au pouvoir des mots et du langage. Cette auteure, linguiste et chercheuse de formation, nous offre un roman saisissant où elle nous fait prendre conscience du poids de la parole lorsqu’elle est soustraite aux femmes. Dans certaines parties de notre globe, la réalité a malheureusement déjà dépassé cette fiction où bon nombre de femmes sont réduites au silence. Un tel scénario catastrophe condamnerait à terme l’humanité…

Christina DALCHER
Editions ROBERT LAFFONT
Prix : 22 € – ISBN : 978-2841119882 -Parution : 7 mars 2019 – 432 pages

© Laurent Schteiner
Cliquer sur la photo

Jean McClellan est docteure en neurosciences. Elle a passé sa vie dans un laboratoire de recherches, loin des mouvements protestataires qui ont enflammé son pays. Mais, désormais, même si elle le voulait, impossible de s’exprimer : comme toutes les femmes, elle est condamnée à un silence forcé, limitée à un quota de 100 mots par jour. En effet, le nouveau gouvernement en place, constitué d’un groupe fondamentaliste, a décidé d’abattre la figure de la femme moderne. Pourtant, quand le frère du Président fait une attaque, Jean est appelée à la rescousse. La récompense ? La possibilité de s’affranchir – et sa fille avec elle – de son quota de mots. Mais ce qu’elle va découvrir alors qu’elle recouvre la parole pourrait bien la laisser définitivement sans voix…